La pratique du Taekwondo, et particulièrement du combat, nécessite l’acquisition d’un équipement spécifique. Voici une synthèse du matériel nécessaire et quelques conseils pour bien le choisir.

Le dobok

La tenue du taekwondoïste s’appelle le dobok, ce qui signifie littéralement « vêtement » (bok) de la « voie » (do). Il est composé d’une veste avec un col en V, d’un pantalon et d’une ceinture. Contrairement au judogi (tenue du Judo) et au karategi (tenue du Karaté), la veste est fermée et s’enfile donc par la tête. Le pantalon est aussi plus ample et léger afin de ne pas être gêné dans la réalisation des techniques de coup de pied. La veste et le pantalon sont généralement blancs, bien que des versions colorées soient souvent utilisées pour les compétitions technique. Le col de la veste doit être blanc pour les ceintures de couleur, noir et rouge pour les grades Il-Poom et Yi-Poom et noir pour les ceintures noires.
Il existe plusieurs fabricants de doboks, chacun ayant une gamme variée présentant des qualités de tissu différentes. Les prix s’échelonnent d’environ 20 € jusqu’à plus de 100 €. Pour débuter, il n’est pas nécessaire d’investir dans un dobok haut de gamme. Les taekwondoïstes expérimentés chercheront cependant plus de confort en utilisant des doboks différents selon leur pratique. Pour le combat, un dobok léger en matière synthétique qui permet une bonne aération et l’élimination de la transpiration. Pour la technique, un dobok un peu plus épais qui offre un claquement sonore lors de la réalisation des techniques.
Que vous soyez débutant ou confirmé, il est important de prendre soin de son dobok. Le lavage se fait à basse température pour éviter qu’il ne rétrécisse. Il est aussi essentiel de le plier et de le ranger soigneusement après l’avoir utilisé ou lavé afin qu’il ne se froisse pas.

Equipement Taekwondo Dobok

La ceinture

Elle se place au niveau de la taille par-dessus la veste du dobok. Elle se noue d’une façon particulière et les deux extrémités doivent être de la même longueur. N’hésitez pas à demander aux plus gradés de votre club de vous montrer comment la nouer correctement. Après l’entraînement, la ceinture se range en la pliant en 8.
La couleur de la ceinture marque le grade du pratiquant qui la porte. Un système de grade différent est utilisé pour les adultes et pour les enfants.

Les protections

La pratique du combat nécessite le port de protections afin de limiter le risque de blessures. Si dans un premier temps il est possible d’emprunter au club quelques équipements, il s’avère plus pratique d’avoir son propre matériel. Cela permet d’être totalement protégé à chaque séance et de s’habituer au poids et aux contraintes imposées par ces protections. Celles listées ci-dessous sont obligatoires en compétition combat.

Casque

Privilégiez un casque blanc afin de pouvoir l’utiliser quel que soit la couleur de votre plastron. Pour les catégories Cadets et Masters, le casque doit être doté d’une grille. Si vous participez à une compétition combat utilisant les casques électroniques, ceux-ci vous seront prêtés par l’organisateur de la compétition.

Equipement Taekwondo casque

Protège-dents

Le protège-dents est thermo-moulable afin de s’adapter parfaitement à la mâchoire. Choisissez le blanc ou transparent pour vous conformer au règlement de la FFTDA. Un protège-dents simple offre moins de protection, mais il permet une meilleure respiration qu’un protège-dents double.

Equipement Taekwondo protège-dents

Protège avant-bras

Ces protections contiennent une mousse permettant d’absorber les chocs. Le serrage s’ajuste grâce au système de fermeture élastique et velcro. Les protèges avant-bras se portent sous le dobok.

Equipement Taekwondo protège avant-bras

Mitaines

Elles servent à protéger les mains et les doigts lors de coups de poing notamment. Quel que soit le modèle de mitaines, aucun ne contient de capteurs électroniques. En effet, lors des compétitions combat, ce sont les juges qui attribuent les points obtenus grâce aux coups de poing.

Equipement Taekwondo mitaines

Plastron

Le plastron est réversible et présente une face bleue et une face rouge afin de différencier les combattants. Vous devez bien choisir sa taille pour qu’elle soit adaptée à votre morphologie et éviter que le plastron ne vous gêne dans vos mouvements. Pour les compétitions, des plastrons contenant des capteurs sont utilisés. Ils permettent un marquage automatique des points. Si vous participez à une compétition combat utilisant les plastrons électroniques, ceux-ci vous seront prêtés par l’organisateur de la compétition.

Equipement Taekwondo plastron

Coquille

Elle est indispensable pour les garçons comme pour les filles. Plusieurs modèles existent, vous permettant de choisir celle qui sera pour vous la plus confortable. La coquille se porte sous le dobok.

Equipement Taekwondo coquille homme
Equipement Taekwondo coquille femme

Protège tibias

La mousse contenue dans ces protections permet de réduire les chocs aux tibias. Le serrage s’ajuste grâce au système de fermeture élastique et velcro. Les protèges tibias se portent sous le dobok.

Equipement Taekwondo protège tibias

Pitaines

Elles sont très utiles pour vous protéger les pieds, surtout lorsqu’ils rencontrent les coudes de votre adversaire. Il existe des modèles avec et sans capteurs électroniques. Celles avec capteurs sont indispensables pour les compétitions avec plastrons électroniques. Pour les compétitions qui utilisent en plus les casques électroniques, il est nécessaire de les compléter avec des talonnettes. Les pitaines électroniques étant plus chères, il peut être judicieux de les réserver aux compétitions et d’en avoir une paire sans capteur pour les entraînements.

Equipement Taekwondo pitaines

Chaussures

Les chaussures de Taekwondo peuvent être utiles si vous prévoyez de vous entraîner en extérieur ou dans une salle qui ne dispose pas de tapis. Souples et légères, elles vous éviteront les ampoules.

Equipement Taekwondo chaussures

Pour compléter

Il est important de bien s’hydrater pendant et après l’entraînement pour compenser l’eau éliminée par la transpiration. Pensez donc à toujours vous munir d’une bouteille d’eau. Vous pouvez aussi prévoir un petit encas comme des fruits secs pour éviter une baisse d’énergie pendant les longues séances d’entraînement ou lors des journées de stage.
Pendant les entraînements il arrive parfois de recevoir quelques blessures légères (écorchures, ampoules, chocs, etc.). Il peut donc être utile d’avoir dans son sac une petite trousse de soin contenant : pansements, coton, désinfectant, crème anti-inflammatoire et bombe de froid.

Fermer le menu